La gestion de l’eau d’arrosage dans nos golfs

Posted · Add Comment

Source: AFGolf

Au fur et à mesure des saisons et d’un réchauffement climatique de plus en plus marqué, l’arrosage de nos parcours de golfs est devenu un élément incontournable pour la pérennité de nos surfaces de jeu. De ce fait, une bonne gestion de l’eau est devenue indispensable afin d’en optimiser les ressources, le stockage et l’utilisation.

Au niveau des ressources, l’époque où certains golfs étaient irrigués avec de l’eau potable de distribution est largement dépassée. Aujourd’hui nous sommes capables de récupérer de nombreuses sources d’eau et la plupart des golfs utilisent de l’eau d’arrosage qui est impropre à la consommation. Les golfs utilisent aujourd’hui des eaux provenant de ruissellement (routes, toitures, …), des eaux provenant du drainage des surfaces de jeux, des eaux d’épurations ou même encore des eaux de mer dessalinisées.

L’évolution principale de ces 30 dernières années est venue du stockage de l’eau. En effet tous les gestionnaires de parcours se sont rendus à l’évidence que si nous voulons éviter de pomper d’importantes quantités d’eau en saison, il fallait être capable de stocker une quantité d’eau au moins aussi importante que les besoins d’un mois de consommation estivale. Pour ce faire la majorité de nos golfs stocke l’eau dans des bassins artificiels ou naturels souvent reliés entre eux en cascade ou encore d’autres sont équipés de cuves de stockage de grande capacité.

Malgré ces évolutions positives, la gestion de l’eau sur nos parcours devient de plus en plus stricte afin de limiter notre consommation et de limiter les problématiques de maladies cryptogamiques du gazons liées à l’excès d’eau. Pour nous aider dans cette tache, de nombreux Greenkeepers sont équipés de sondes hygrométriques qui permettent d’apporter le minimum d’eau utile à la bonne vie du gazon sans entrer dans l’excès d’eau, d’autres encore ont des équipements encore plus sophistiqués (station météo) qui vont permettent de calculer l’ETP (l’évapotranspiration du gazon) afin de n’apporter que la dose d’eau évaporée sur 24h.

Sachez que les nombreux travaux que vous avez pu rencontrer sur nos golfs cet hiver sur les systèmes d’irrigations ont tous le même but « améliorer et optimiser la gestion de l’eau sur nos parcours ».

Bon golf à tous !